Le stress au travail à un impact négatif sur les performances

stress au travail

Le concept de stress au travail revêt une notion polysémique

Depuis une vingtaine d’années, psychologues, psychiatres, médecins du travail, neuro scientifiques etc. recherchent les facteurs de stress pour agir dessus que ce soit pour l’individu ou pour l’entreprise. Toutefois, si les facteurs de stress et ses effets sont bien connus, le concept de stress revêt une notion polysémique qu’il est important de clarifier.

Le stress est avant tout un processus neurologique et psychobiologique. Ce processus comprend l’ensemble de ce qui se passe chez un individu quand il est confronté à un changement, perçu comme une difficulté, et auquel l’individu cherche, consciemment ou inconsciemment à faire face, ou pas.

La rentrée et l’automne, périodes chargées d’une symbolique particulière, peuvent être perçues comme facteur de stress au travail par des salariés qui n’ont pas de “marge de manœuvre” dans leur environnement de travail. 

Le stress au travail a un impact négatif sur la performance de l’entreprise

Les facteurs de stress au travail sont multiples et relèvent :

  • Des conditions de travail 
  • De la pression exercée sur le salarié 
  • Du manque d’autonomie sur les fonctions où il en faudrait davantage
  • De la qualité des relations interpersonnelles au sein de l’entreprise x ».
  • De la culture d’entreprise
  • Des restructurations ou « projets de transformation »

Le niveau de stress au travail est proportionnellement lié à la qualité du système managérial de l’entreprise alors que paradoxalement  « un travailleur heureux en vaut deux » . Trop de dirigeants croient encore que la pression et le stress sont facteurs de performance au travail alors qu’il induit des maladies mentales et physiques :

  • Troubles du comportement.
  • Troubles du sommeil.
  • Troubles de la concentration.
  • Anxiété généralisée.
  • Céphalées.
  • Maladies cardio-vasculaires.
  • Burn-out…

Le coach professionnel à sa place dans l’accompagnement du stress et des RPS

Des troubles du comportements au burn-out (syndrome d’épuisement professionnel), le stress interroge le cadre et les limites du coaching professionnel, ainsi que la posture et les compétences du coach. Pour autant, le coach professionnel a sa place dans l’accompagnement des risques psychosociaux, à condition d’avoir quelques repères pour qualifier la situation et sa dynamique, et situer son action dans un champ pluridisciplinaire (coaching complété par une autre formation pour comprendre ce qui se joue).

Pour comprendre le stress et former à la gestion du stress , découvrez dans la boutique nos deux produits complémentaires sur le sujet : l’e-book “La gestion du stress expliquée aux coachs” et le kit “Je comprends et forme à la gestion du stress”.

(cc) Outilsducoach 2019, articles libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire