Vague verte : nos besoins, croyances et valeurs sont-ils en train de changer ?

vague verte

Les Français ont voté écolo dans les grandes villes, est-ce un changement à venir pour nos besoins, croyances et valeurs ?

La vague verte historique qui déferle sur les grandes villes françaises fait dire au leader d’Europe Ecologie Les Verts, Yannick Jadot : « C’est un tournant pour notre pays. Le paysage se recompose autour de l’écologie, d’un projet riche. C’est une réaction à l’impuissance et aux non-choix du gouvernement sur les questions écologiques et sociales, à la verticalité de son pouvoir. »

Cette poussée signifie-t-elle que nous entrons dans un monde minimaliste, comme certains le promettent ? Ces résultats confirment que les Français aspirent à d’autres besoins, croyances et valeurs que celles du capitalisme financier. Même si ce mouvement de diminution de la (sur) consommation devrait sortir renforcé de la crise, le « monde d’après » ne sera pas à coup sûr celui où l’on consomme moins mais peut-être celui on l’on consomme mieux : bio et local comme les récentes statistiques le confirment.

Vague verte : un recentrage sur nos besoins essentiels

Des changements notables ont été observés durant le confinement dans nos habitudes. Nous avons donné, avant tout, la priorité aux biens essentiels, à la fois pour répondre à nos besoins physiologiques – alimentation, hygiène – et aussi nos besoins matériels comme le télétravail et les divertissements et ainsi qu’à des biens devenus prioritaires comme les ordinateurs, les tondeuses à cheveux, les robots de cuisine et les machines à coudre qui ont vu leurs ventes s’envoler.

On le voit bien, durant cette période, nos besoins ont évolué : mieux manger, avoir plus de temps pour la cuisine et les loisirs et depuis le déconfinement privilégier les mobilités douces : marche à pied, vélo, trottinette, covoiturage…

Un changement de nos croyances aussi ?

Les patrons étaient perplexes sur le télétravail et pourtant cela a eu lieu pour l’ensemble des salariés du tertiaire et à 100%. On pensait ne pas pouvoir développer plus les déplacements à vélo et pourtant nombreuses sont les villes qui ont proposé, en un temps record, des pistes cyclables.  On devait se déplacer pour rencontrer ses homologues au loin et pourtant tout le monde s’est mis à la visio conférence.  L’effondrement du trafic aéronautique évoque, lui, les vestiges du tourisme de masse. Verrons-nous demain, nos croyances changer pour un monde plus « hexagonal », familial, centrées sur l’humain et moins « mondialisé » ?

La pensée comptable n’a plus la côte

1000, 2000, 5000 milliards d’euros ne nous disent rien, d’autant plus que les chiffres sont rapidement dépassés par l’ampleur de la crise.  Ils ne prennent pas l’humain en compte et sont trop abstraits pour la plupart d’entre nous. Au lieu d’avoir l’œil rivé sur la calculette, nous ferions bien de réfléchir au monde dans lequel nous voulons évoluer. La vague verte nous y aidera-t-elle ? 

Pour accompagner vos clients dans la réflexion sur leurs valeurs, besoins et croyances, Outils du coach met à votre disposition dans la boutique, le pack de 3 e-books : « Je coache besoins, croyances et valeurs ».

(cc) Outilsducoach 2020, articles libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

 

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web. Pour en savoir plus merci de consulter les CGU.