Temps de travail : que veulent les salariés ?

temps de travail

Le temps de travail évolue

Depuis la crise sanitaire, la gestion du temps de travail a beaucoup évolué. Le travail hybride (présentiel et télétravail) est devenu le nouveau « normal » et est un optimum pour 83% des entreprises selon Accenture.  La productivité des entreprises françaises a progressé de 74% au troisième trimestre 2020 selon Microsoft grâce à un temps de trajet réduit, des horaires flexibles et l’adoption d’outils collaboratifs virtuels.

Il y a, en plus, une convergence des études sur l’aspiration des salariés à disposer d’une certaine souplesse quant au moment, au lieu et à la durée de leur travail. Les organisations qui s’engagent dans cette direction voient 55% de leur personnel devenir très performant.

En matière de gestion du temps, 25% des salariés sont prêts à changer d’entreprise

Depuis septembre, les salariés font entendre leur voix quant à la gestion de leur temps. Selon le Baromètre Aneo Holaspirit de l’Entreprise Nouvelle Génération, paru le 20 octobre 2021, voici les points saillants à retenir :

  • ­Les collaborateurs (45% des choix) préfèrent 3 jours de télétravail plutôt que 2 mais les entreprises penchent pour 2. Un équilibre devrait donc s’établir sur ces valeurs selon les métiers, la culture de l’entreprise et le niveau de développement de l’intelligence collective des équipes.
  • La crise a provoqué un choc de conscience et de remise en cause du sens. Faute de souplesse en matière de gestion du temps, 25% des salariés considèreront un changement d’employeur.
  • Le télétravail ne signifie pas simplement le domicile même s’il reste pour 91% d’entre eux le lieu préféré mais ils sont aussi nombreux à considérer un tiers lieu à proximité de leur domicile : 40,2% des salariés l’envisagent. L’option d’un autre site de la société est envisagée de façon marginale (8,3%).
  • Le retour au bureau est jugé crucial pour une large majorité des répondants. Pour des raisons de consolidation du sentiment d’appartenance, de développement des capacités d’intelligence collective et finalement de culture, 79,2% des répondants considèrent des jours ou moments communs comme essentiels. Le capital social ainsi développé peut permettre le travail hybride et la flexibilisation du temps de travail.
  • Les jours ou moments communs doivent permettre de développer :
    • des moments de convivialité (déjeuners, célébrations,..) pour 68,9% des répondants,
    • des activités collectives (ateliers, créativité) pour 62,9% des répondants,
    • des rituels collectifs présentiels pour 53,5% des répondants.
  • Il existe en particulier un lien fort entre l’alignement et la performance d’équipe. Plus une équipe est autonome, plus elle est performante : le passage du mode directif au mode participatif puis autonome ouvre des “escaliers” ou “tranches de performance” différentes. Les équipes souhaitent plus de responsabilité et d’autonomie.

Pour aider vos clients à mieux gérer leur temps, découvrez dans la boutique, le kit : « Comprendre et former à la gestion du temps ».

(cc) Outilsducoach 2021, articles libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web. Pour en savoir plus merci de consulter les CGU.