Progression de carrière, quel impact depuis la crise ?

progression de carrière

La crise a eu un impact négatif sur la progression de carrière

C’est ce que révèlent les chiffres d’une nouvelle étude intitulée « People at Work 2021» et publiée en novembre 2021. Cette enquête, réalisée auprès de plus de 32 000 salariés dans 17 pays, dont 1 920 en France, analyse que pour 57 % des collaborateurs français, cette crise impactera et influencera plutôt négativement leur travail au cours des trois prochaines années. Un impact qui sera plus négatif que positif sur leur capacité à trouver un nouveau travail (39 %), sur leurs possibilités d’évolution de carrière (35 %), sur leur équilibre entre vie professionnelle et vie privée (33 %) ou sur leurs finances (49 % des personnes à leur compte et 47 % des freelances).

Néanmoins, la crise représente une opportunité de bénéficier d’une meilleure flexibilité au travail et de développer leurs compétences respectivement pour 29 % et 26 % des salariés français.

 Des progressions de carrière ralenties

Plus d’un tiers des salariés français (35 %), estiment qu’ils ne bénéficieront pas de possibilités de progression de carrière au cours des trois prochaines années. Un sentiment qui prédomine tout particulièrement chez ceux qui évoluent dans les secteurs des médias (58 %), de la finance (48 %) et de l’immobilier (46 %).

Près de 4 Français sur 10 (39 %) pensent qu’ils rencontreront des difficultés à l’avenir en cas de recherche d’un nouvel emploi. Les plus concernés sont les jeunes, âgés de moins de 24 ans (43 %), les salariés des secteurs des médias (60 %) et de l’immobilier (52 %).

Une stabilité financière et un équilibre entre vie professionnelle et vie privée ébranlés

4 Français sur 10 (41 %) considèrent par ailleurs que le Covid-19 fragilisera l’état de leurs finances, notamment les freelances (47 %), qui ne bénéficient pas de la stabilité offerte par un CDI, les 35-44 ans (44 %) et les 18-24 ans (43 %). Mais ceux qui redoutent le plus les conséquences négatives de la crise sur leurs finances sont les salariés évoluant dans le secteur des loisirs, de l’hôtellerie et de la restauration (62 %) : les chiffres confirment qu’il s’agit du secteur ayant été le plus impacté par l’activité partielle, la perte d’emploi, les reconversions professionnelles ou la cessation temporaire d’activité pendant les confinements.

Une opportunité de développer ses compétences et de gagner en flexibilité

Si l’incidence de la crise est plutôt perçue comme négative, elle aura néanmoins un impact positif sur le développement de leurs compétences selon un quart des Français (26 %). 11 % considèrent avoir significativement développé leurs compétences pendant cette période. Un constat qui est tout particulièrement notable chez les 18-24 ans, avec 35 % d’entre eux qui jugent positif l’impact de la crise sur l’amélioration de leurs savoir-faire. Cela peut s’expliquer par le fait que les jeunes sont ceux qui ont dû faire preuve de la plus grande agilité professionnelle face au Covid-19. En effet, ils sont près d’un sur trois (31 % contre 17 % pour l’ensemble des travailleurs) à avoir changé de poste ou à avoir endossé de nouvelles responsabilités, car leur employeur a été contraint d’adapter les modes de travail, de recourir à de nouvelles compétences, voire dans certains cas, de restructurer ses activités.

Enfin, 29 % des collaborateurs français estiment que la crise leur permettra de gagner en flexibilité. Un impact positif ressenti notamment par les salariés des secteurs de l’informatique et des télécommunications (47 %), de la finance (44 %), ainsi que par les professionnels des services aux entreprises (39 %) et de l’immobilier (34 %).

Ce constat s’explique par la démocratisation du télétravail, avec de plus en plus d’entreprises qui ont dû faire preuve de plus de souplesse en matière d’horaires et de lieux pour exercer leur activité professionnelle.

Pour accompagner vos clients dans  la progression de carrière, un changement de poste ou une reconversion professionnelle, vous trouverez dans la boutique le pack : «  Je me spécialise dans le coaching de carrière ».

(cc) Outilsducoach 2021, articles libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web. Pour en savoir plus merci de consulter les CGU.