Intelligences multiples, qu’est-ce que c’est ?

intelligences multiples

La notion d’intelligence fait l’objet de plusieurs siècles de recherche en psychologie et en philosophie. Intelligences multiples, intelligence collective, HQI (Haut Quotient Intellectuel), HQE (Haut Quotient Emotionnel), etc. sont des termes à maîtriser car bien comprendre les intelligences multiples et comment nos clients peuvent les percevoir peuvent faciliter grandement certains de nos coachings .  

Quelle définition de l’intelligence ?

Selon différents dictionnaires, l’intelligence recouvre deux grands concepts essentiellement liés à l’être humain :

  1. L’ensemble des fonctions cognitives ayant pour objet la connaissance rationnelle. Cette définition s’oppose d’emblée à certains types d’intelligence comme l’intelligence émotionnelle. Elle souligne le fait que l’intelligence se résumerait à l’intelligence logico-mathématique.
  2. La capacité de l’esprit humain à comprendre et à s’adapter à son environnement. L’intelligence revêt ici une compétence qui produit un résultat réel. L’intelligence est de facto une intelligence de situation.

L’intelligence est multiple

Depuis peu et avec l’essor des neurosciences, de nouveaux concepts d’intelligence ont pris place dans un paysage où le Quotient Intellectuel et individuel (Q.I) est de plus en plus critiqué. Les intelligences multiples peuvent émerger.

L’intelligence collective

Elle recouvre la capacité d’un collectif à être intelligent de manière supérieure à la collection des intelligences individuelles. Certains coachs sont facilitateurs en intelligence collective. Plus qu’une mode, s’il s’agit de voir l’intelligence en termes d’adaptation à l’environnement : l’intelligence collective devient une compétence clé à développer en entreprise pour relever les défis du XXIème siècle.

Les intelligences multiples d’Howard Gardner

Les intelligences multiples offrent une ouverture sur le fait que l’intelligence logico-mathématique n’est pas la seule à entrer en jeu dans l’acquisition des connaissances ou la capacité d’adaptation.

Howard Gardner, psychologue américain du développement né en 1943, a mis en valeur d’autres formes d’intelligence :

  • l’intelligence spatiale,
  • l’intelligence intra-personnelle,
  • l’intelligence interpersonnelle,
  • l’intelligence kinesthésique,
  • l’intelligence linguistique
  • l’intelligence existentielle
  • L’intelligence naturaliste

Ces intelligences multiples permettent d’accompagner jeunes et moins jeunes à repérer leurs forces et à ne pas s’enfermer dans le cadre limitant du Quotient Intellectuel.

L’intelligence émotionnelle

Popularisée par Daniel Goleman (psychologue américain – 1947), l’intelligence émotionnelle (Q.E.) concerne des intelligences multiples au delà de l’intelligence interpersonnelle d’Howard Gardner. Pour Goleman, l’intelligence émotionnelle concerne le développement de bon nombre de soft skills : gestion des émotions chez soi et chez les autres, certes, mais aussi estime de soi, gestion du stress, adaptabilité au changement…

L’intelligence émotionnelle est aujourd’hui mesurée par différents outils psychométriques. L’EQ-i du Dr Bar-On en fait partie. Il est construit sur le même modèle de restitution du Quotient Intellectuel. L’intelligence «normale » est située à 100. Les personnes qui ont un QE au-delà de 130 sont qualifiées de HQE ou de HPE (P pour Potentiel). Elles sont en général engagées, vives, rapides, sociables mais peuvent manquer de confiance en elles et ressentir un décalage avec les autres parce qu’ils n’ont pas les mêmes capacités émotionnelles que les leurs.

L’intelligence animale

Nous avons évoqué plus haut quelques intelligences humaines parmi les plus connues. Nous parlons couramment d’intelligence artificielle et de ses éventuelles limites : à l’heure actuelle, nous sommes dans l’incapacité de concevoir des programmes informatiques capables d’être intelligent émotionnellement.

Un des champs de recherche en cours qui enrichira probablement la notion d’intelligence humaine est celui de la compréhension des intelligences animales. On peut se référer à l’ouvrage de Frans de Waal (primatologue et éthologue néerlandais – 1948) : Sommes-nous trop « bêtes » pour comprendre l’intelligence des animaux ?

Pour aider vos coachés à définir leur “type” d’intelligence, vous trouverez dans la boutique le jeu : “Le jeu des Intelligences”, le jeu que Howard Gardner aurait adoré créé.

(cc) Outilsducoach 2022, articles libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web. Pour en savoir plus merci de consulter les CGU.