La conduite du changement

Un enjeu majeur du XXIème siècle

Depuis la fin des trente glorieuses, nous vivons dans un monde de changements de rupture qui s’intensifient en profondeur et en fréquence : crises économiques, globalisation, révolution numérique, rebattement des cartes géopolitiques, crises climatiques et alimentaires… Nos sociétés sont rudement mises à l’épreuve et il en va de même pour les entreprises.

« Les projets de transformation » ou conduite du changement se multiplient dans les organisations depuis les années 1990. De plus en plus complexes, ils tentent d’adapter l’ensemble des structures formelles et informelles des organisations  aux contraintes de l’environnement, pour toujours plus de performance ou juste survivre à la concurrence. Beaucoup de ces projets se révèlent être des échecs. Non pas parce que les projets ont été mal conduits mais parce qu’il n’y a pas eu suffisamment d’accompagnement humain au changement.

La conduite du changement, un marché à explorer

Dès lors, la conduite du changement est devenue une offre phare des cabinets de conseil pour sécuriser la mise en œuvre des transformations organisationnelles, culturelles ou digitales. Or malgré ces conduites du changement, beaucoup de projets n’atteignent pas leurs objectifs. C’est que la conduite du changement se fait de manière encore assez descendante et que la plupart des entreprises ne considèrent pas que les personnes auxquelles on demande de changer ont besoin d’être acteurs de leur propre changement ! Bref, Il n’y a pas de prise en compte des aspects informels de l’organisation qui sont véhiculés par ceux mêmes qui font la raison d’être et le facteur clé de performance de l’entreprise : les salariés !

La transformation des organisations, un terrain privilégié pour les coachs

Pour son colloque annuel de 2018,  l’EMCC, association professionnelle de coaching, a pris comme sujet la conduite du changement et a fait : « L’éloge de la métamorphose ». Les entreprises ont besoin des coachs pour accompagner les changements, sauf qu’elles ne le savent pas toujours… Pourquoi en ont-elles besoin ? Parce que les coachs maîtrisent les dynamiques de changement individuelles et collectives, parce qu’ils savent qu’on ne change pas les salariés mais qu’on peut les aider à trouver des pistes et des solutions pour que la transformation passent par eux. D’ailleurs, les entreprises le font déjà pour du coaching individuel, collectif et d’équipes.

Un des ateliers du colloque s’intitulait : « Repenser l’apport de valeur de son offre: oser remettre en cause ses propres représentations ». Les coachs ont tout intérêt à investir le terrain de la conduite du changement, pour aider les entreprises à être plus performantes en mettant l’humain au cœur de leur développement.

Pour mener à bien la conduite du changement dans les organisations, vous pouvez vous procurez dans la boutique notre kit : “Ma première conduite du changement”

Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire