Après le déconfinement, le coaching scolaire se développe

coaching scolaire

Et connait un boom depuis ces deux derniers mois

Alors que le confinement a été l’occasion pour de nombreux parents d’assurer le suivi scolaire de leurs enfants, certains ont réalisé à quel point cette tâche s’accompagnait de stress et de crises familiales. N’est pas pédagogue qui veut !

Il y a donc là un terreau favorable pour  aider les élèves à s’épanouir et trouver une orientation professionnelle qui leur convient. Cette pratique en plein essor est l’objet du livre le Coaching scolaire. Un marché de la réalisation de soi d’Anne-Claudine Oller qui analyse cette nouvelle pratique à l’aune des nouveaux enjeux éducatifs.

Le coaching scolaire, un marché de la réalisation de soi ?

Chercheuse et docteure en sociologie, elle situe ce secteur dans un «espace intermédiaire» entre école et famille. Le succès de cette pratique s’explique, selon elle, par les transformations des exigences de la société. La compétition scolaire s’est drastiquement accrue. Conséquence, selon un rapport de 2014 de l’Unicef, 45,1 % des élèves répondant à l’enquête ont l’angoisse de ne pas réussir assez bien.

En creux, l’essor que connaît le coaching scolaire dessine plus généralement les insuffisances du système scolaire. L’école serait trop impersonnelle dans son rapport à l’élève, pas assez à l’écoute, elle mettrait «dans des cases», ou n’inciterait pas à l’affirmation et l’autonomie.

Pour l’auteure, l’enjeu de l’orientation, largement décrit dans l’ouvrage, est au cœur du développement du coaching scolaire. Il constituerait plus de la moitié des raisons invoquées pour suivre un coaching. Pour y répondre, les coachs invitent par exemple les élèves à se projeter dans l’avenir : «En quoi ce choix d’études est-il cohérent avec ce que tu souhaites exercer comme métier ? »

Le coaching scolaire pour développer des compétences que l’école laisse de côté

Le coaching scolaire permet de développer des compétences que l’école laisse de côté comme la confiance en soi, l’organisation, la communication avec ses camarades ou ses parents. Autant de compétences jugées indispensables pour s’adapter au monde du travail. Une approche qui coïncide avec la professionnalisation des choix d’orientation introduite par Parcoursup. Devant cette perspective démesurée qui consiste à envisager, à 18 ans, un projet déterminant pour sa vie future, les angoisses ont tendance à augmenter au lycée.

Des entretiens avec des parents d’élèves et des coachés permettent de comprendre comment «l’identité scolaire» se construit. En s’intéressant à une pratique périphérique à l’école, Anne-Claudine Oller l’éclaire «en son centre» : ses injonctions et ses enjeux mais aussi ses inégalités et discriminations.

Pour vous aider dans la réalisation de vos coaching scolaires, vous trouverez dans la boutique l’e-book : « Le coaching scolaire et les 4 styles d’apprentissages ». ou le pack : “Je me spécialise dans le coaching des adolescents”.

(cc) Outilsducoach 2020, articles libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire