8 raisons pour ne pas être coach

indépendante

Etre indépendant(e) est encore un terrain inconnu

“Mais t’es folle, tu ne vas pas te mettre à ton compte ! Tu es salariée avec un super job ! T’es pas sérieuse quand même ! T’as pensé à ta famille ! Comment tu vas faire pour payer ta maison si t’as pas de clients ? T’es sûre que c’est pas casse-gueule de travailler en profession libérale ?”

Ces paroles, ce sont celles très certainement que vous avez entendues quand vous avez voulu créer votre activité de coach.

La création d’entreprise en tant qu’indépendant reste encore un terrain inconnu pour la plupart des personnes salariées, fonctionnaires ou commerçantes. Les coachs, c’est un peu comme une société secrète, il faut connaître les codes pour y rentrer et y rester ! Peut-être ce qu’on vous raconte là, vous le vivez encore ?

D’ailleurs dans le coaching, les croyances se ramassent à la pelle. Et pour dépasser toutes ces croyances limitantes, rien de tel qu’un esprit positif, surtout quand on débute.

Quelques idées fausses sur notre métier

1. Attendre que tout soit parfait pour se lancer

 Si vous ne vous êtes pas encore lancé(e) parce que vous pensez que tel ou tel détail n’est pas réglé, c’est illusoire : LA PERFECTION N’EXISTE PAS ! Vous pouvez peaufiner votre offre pendant 1 an, mais si vous ne vous lancez pas, vous ne pouvez pas savoir si cela fonctionne. Ce qui conditionne votre attente, c’est la peur de ne pas être à la hauteur ou d’échouer. Et c’est OK. Alors comment faire ? Il faut passer de “j’attends que tout soit parfait pour me lancer” à “je me lance, même si ce n’est pas parfait et j’ajusterai le jour où je commence à avoir des clients”. Comme disent les coachs : “Vaut mieux fait que parfait” !

2. C’est compliqué de se lancer

Avec le statut ultra simplifié de micro-entrepreneur et quelques clics, c’est réglé ! Et vraiment si c’est compliqué pour vous, vous pouvez toujours vous tourner vers un ami ou un comptable qui vous aidera dans la rédaction de vos statuts. (Presque) tout le monde peut devenir entrepreneur. Peut-être que vous pouvez commencer par parler autour de vous de votre nouvelle activité, sans forcément créer votre entreprise ?  Un entrepreneur c’est quelqu’un qui franchit le seuil de l’imagination pour entrer dans l’action.  Mais c’est le propre du coach, non ?  C’est donc propre à chacun cette notion de “compliqué de se lancer ».

3. Pas d’expérience, donc pas de légitimité ?

 L’expérience s’acquiert avec la pratique, les succès et les  échecs mais sûrement pas en restant planter des heures devant son ordinateur à se demander si on est prêt ou si on a assez de légitimité.

En fait, ce n’est pas une histoire d’expérience, c’est plutôt une question de motivation, de sens que l’on donne à sa vie et d’un service qu’on veut apporter « au monde ».

4. J’ai toutes les certifications, donc je suis sûr(e) de réussir

C’est un très bon départ. Effectivement en tant que coach, il est important d’avoir une certification en coaching, un outil de connaissance de personnalité et tout autre outil de conduite d’entretien utile.  Mais les certifications ne font pas tout. En effet, il va falloir s’armer de courage et de persévérance pour trouver ses premiers clients et construire un écosystème positif où se rencontre l’abondance.

5. Il faut trouver une « super idée, une niche »

Peut-être, mais ce n’est pas obligatoire car trouver une nouvelle idée, cela prend du temps, sans forcément connaître le résultat. L’objectif est de faire son métier, peut être mieux que les autres ou un peu différemment. Dans votre quartier, il peut y avoir de nombreux boulangers, tous vendent des baguettes mais pas forcément faites de la même farine.  En plus, votre personnalité, votre parcours de vie sont différents des autres et vous permettent d’aborder les choses autrement. Votre vision n’est pas celle du voisin.

6. Un coach qui ne fait pas de la formation « à côté », c’est la galère

Alors là joker car il y a trop d’inconnues dans cette phrase. Peut-être que pour démarrer, vous pouvez commencer par de la formation, pour ensuite trouver des clients individuels mais cela dépend beaucoup du message que vous allez véhiculer : il existe tellement de sortes de coaching (individuel, collectif, d’équipe, d’organisation, d’accompagnement du changement… ) que si vous ne souhaitez faire que du coaching, vous devriez pouvoir trouver votre voie.

7. Un coach ne gagne pas beaucoup d’argent

Certains gagnent beaucoup d’argent et d’autres non. Cela va dépendre du sens qu’ils veulent donner à leur vie, des marchés sur lesquels ils interviennent, de leur réseau commercial et de ce qu’ils vendent. La vraie question à se poser est :  De combien d’argent avez-vous besoin pour vivre votre année idéale ? Pour cela, questionnez-vous sur vos impératifs financiers, vos envies et vos projets à l’euro près. Vous aurez alors une vision claire pour établir vos objectifs.

8. Un “bon coach” doit réussir à tout prix

C’est vrai que quand on se lance, on entreprend pour réussir. Mais la question est : Combien de temps nous donnons-nous pour être un « bon » coach. Plus on vieillit et plus on se forme, plus on comprend les arcanes humaines, plus on se verra confier des projets d’envergure et intéressants, plus rémunérateurs que ceux du début de notre carrière. Vous connaissez beaucoup de coachs qui cartonnent dès la première année ?

Pour y arriver, un coach a besoin de plusieurs coachings pour en parler en supervision, pour comprendre ce qui se passe et progresser.  La différence entre un coach qui réussit et celui qui échoue, c’est justement le nombre d’essais sans rien lâcher qui conditionne la réussite. Le véritable échec n’est pas de ne pas réussir, c’est de ne pas essayer ! Après trois ans d’existence, 71 % des entreprises (chiffre Insee) nouvellement créées sont toujours en activité. Plutôt rassurant, non ?

Pour vous aider dans le développement des compétences et avoir à votre portée tout ce dont vous avez besoin en matière de commercial et marketing, découvrez dans la boutique : « l’Abonnement Master Coach ».

Si par ailleurs, vous souhaitez développer votre activité de formation, il est encore temps de vous certifier Qualiopi et de vous informer grâce à notre ebook : «La certification Qualiopi expliquée aux coachs ».

 (cc) Outilsducoach 2021, articles libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web. Pour en savoir plus merci de consulter les CGU.