Le reverse mentoring pointe son nez dans les entreprises

reverse mentoring

Les séniors sont appelés à travailler de plus en plus longtemps

C’est un paradoxe du marché du travail français : alors que les actifs sont appelés à travailler de plus en plus longtemps, les 55-64 ans français ont un taux d’emploi inférieur à la moyenne de l’Union européenne, selon l’étude d’ADP “The Workforce View in Europe”, rendue publique début septembre 2019.

Ni au travail, ni à la retraite, les séniors français naviguent dans une zone grise, entre arrêts maladie, invalidité ou chômage. 

L’enjeu est donc triple : inciter les entreprises à conserver les séniors dans leurs rangs, mais en veillant à adapter les postes et les conditions de travail ; améliorer l’employabilité des séniors en continuant à former les salariés au-delà de 50 ans (grâce au reverse mentoring par exemple) pour favoriser leur maintien dans les entreprises ; trouver des pistes pour faciliter le retour à l’emploi des chômeurs âgés.

Les mentalités évoluent

Toutefois, on ressent un léger frémissement depuis un à deux ans. Est-ce la baisse du chômage qui laisse moins de latitude aux employeurs ? Le juste retour de balancier quand des équipes trop jeunes ont fait la démonstration de leurs limites ? La prise de conscience qu’il faudra bien « faire avec » les séniors puisque la population active vieillit inexorablement ? Les entreprises commencent à regarder cette population avec un œil plus bienveillant et mettent en place des mesures correctives.

Les actions de formation à leur égard et le reverse mentoring se développent

Les entreprises multiplient les dispositifs adressés aux séniors et mettent en place des actions qui comprennent :

  • Le développement du télétravail
  • Le développement de la posture de managers coachs 
  • Du mentoring et du tutorat pour les séniors
  • Du reverse mentoring ou mentorat inversé où ce sont les plus jeunes qui initient les plus âgés au numérique et autres avancées technologiques.

Ces actions nécessitent de la formation que les coachs sont à même de proposer à leurs prospects ou clients en entreprise.

Pour mener à bien un plan de mentorat ou de reverse mentoring auprès des séniors ou des générations Y,  découvrez dans la boutique les kits : “Mener un programme de mentorat”  et “Je forme des tuteurs”.

(cc) Outilsducoach 2019, articles libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire