Et pendant le coronavirus, le manager devint manager-coach

manager-coach

Talensoft et Féfaur ont publié récemment une étude* sur l’impact du covid 19 sur la formation en Europe dont l’un des angles est le nouveau contrat entre collaborateur, manager et service formation qui semble vouloir se dessiner. Plus sensibles au bien-être et à la formation de leurs collaborateurs, qui accordent eux-mêmes plus d’importance aux softs skills, les managers veulent s’appuyer sur une relation rénovée avec leurs services formation, lesquels ont su largement répondre à leurs attentes pendant la crise. 

Le rééquilibrage des formations aux « soft skills » et aux « hard skills »

Pendant la crise, les salariés ont demandé des formations aux outils digitaux (47,6%), des formations métiers sur mesure (40,2%), des formations aux « soft skills » (33,6%). Ce dernier chiffre est frappant : il semble que les salariés (et les services de formation) prennent conscience de l’importance des soft skills – prise de conscience renforcée dans les nouvelles situations de travail à distance qui sont une loupe grossissante des comportements. 

La montée en puissance de la thématique « bien-être »

Un tiers des salariés ont demandé des formations au bien-être et à la qualité de vie au (télé) travail. Les auteurs de l’étude constatent que ces formations font une percée considérable expliquée par le stress de la crise. L’avenir dira si cette tendance est destinée à devenir un composant-clé de la relation collaborateur / manager & employé/ employeur qui conditionnerait la compétitivité de l’entreprise dans le recrutement et la fidélisation de ses talents. En complément, on notera que 35,3% des managers sortent de cette période, plus sensible au bien-être de leurs collaborateurs et qu’ils souhaitent se former au standard du manager-coach.  

Et le manager devient manager-coach

65,9% des managers sont moins réticents qu’avant au télétravail de leurs collaborateurs : l’avenir serait une forme hybride d’organisation mêlant travail sur site et télétravail, dans laquelle le rôle du manager s’étofferait : mise en musique de cette hybridation et des conditions d’un télétravail productif et confortable pour ses collaborateurs. Dans cette hypothèse, le coaching et la formation prennent du poids, ce qui se traduit par une relation renforcée entre les managers et les responsables de formation qui sont 66,7% à afficher un resserrement de ces liens. 

En 2021, le manager devra donc :

  • Se former au soft skills
  • Prendre en compte le bien-être de ses collaborateurs
  • Savoir manager à distance en renforçant, encore plus, ses routines managériales pour rester proche de ses collaborateurs en télétravail
  • Adopter la posture de manager-coach

Pour développer les soft skills des managers et en faire de vrais managers-coachs,  découvrez dans la boutique notre pack : “Je me spécialise dans le développement des managers-coachs”. 

* Décembre 2020, réalisée auprès de +600 responsables de formation européens.

(cc) Outilsducoach 2021, articles libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web. Pour en savoir plus merci de consulter les CGU.