L’analyse des pratiques professionnelles en EHPAD

les soignants et les aidants

Alors que le livre Les fossoyeurs de Victor Castanet soulève la maltraitance en EHPAD, Etat et dirigeants cherchent des solutions. Si l’augmentation de l’effectif soignant est un axe privilégié, les leviers d’attractivité de la profession sont encore sous-estimés, notamment l’analyse des pratiques professionnelles.

Qu’est-ce que l’analyse des pratiques professionnelles ?

L’analyse des pratiques professionnelles est un levier de développement des compétences professionnelles du secteur médical, médico-social et social. Elle est apparue dans les années 70 avec les groupes « Balint » : les médecins se réunissaient pour évoquer des situations difficiles avec leurs patients et prendre de la distance. Aujourd’hui, l’analyse des pratiques professionnelles est structurée en général autour d’une étude de cas ou d’une thématique de prise en charge, en s’appuyant sur l’intelligence collective des professionnels y participant. Ces groupes sont animés par des psychanalystes, des psychologues et de plus en plus par des coachs professionnels.

Il est à noter que le co-développement est largement inspiré de l’analyse des pratiques professionnelles.

Analyse des pratiques professionnelles en EHPAD : état des lieux

En mars 2022, Analysedespratiques.com a fait réaliser une enquête qui montre que l’analyse des pratiques professionnelles en EHPAD est peu diffusée.

« Près de de 70% des établissements EHPAD semblent ne pas disposer de séances d’analyse des pratiques professionnelles. Dès lors nous pouvons nous demander quels espaces permettent aux équipes de prendre la distance indispensable à leur accompagnement. »

« Lorsqu’il n’y a pas de séances d’Analyse des Pratiques dans l’EHPAD, une très petite partie des professionnels sondés indiquent qu’il y a eu des demandes de mise en place de séances d’analyse des pratiques professionnelles. » Les raisons du manque de respect des demandes ne sont pas mentionnées mais le manque de temps et de moyens tendrait à rejoindre l’analyse de la situation dans les EHPAD réalisée par Victor Castanet.

« La majorité des soignants ne disposant pas de séances d’Analyse des Pratiques Professionnelles souhaite une mise en place de séances. A noter qu’un tiers des personnes interrogées n’ont pas d’avis sur la question. Cet élément questionne ici aussi le niveau d’information voire de formation des personnels. »

Pour une institutionnalisation de l’analyse des pratiques professionnelles en EHPAD

Alors que certaines institutions développent l’analyse des pratiques professionnelles en leur sein, voire la rendent obligatoires, les EHPAD continuent de la sous-exploiter. Pourtant, ses bénéfices sont tels qu’elle peut constituer un levier dans la résolution des problèmes.

Une amélioration de la prise en soins des résidents

Passer de la maltraitance passive à la bientraitance des personnes âgées dépendantes est un des bénéfices clés de l’analyse des pratiques professionnelles. En effet, les séances permettent de :

  • Résoudre concrètement des cas de prise en charge difficiles.
  • Améliorer le travail en équipe pluridisciplinaire (soignants, infirmiers, psychologues…).
  • Partager les meilleurs pratiques en matière d’accompagnement des personnes âgées.

Des équipes soignantes plus motivées

Les séances dans la durée renforcent le sens et la vocation de la prise en soin des personnes âgées. A l’heure où les soignants des EHPAD se sentent non reconnus et dévalorisés, l’analyse des pratiques permet de leur redonner l’estime de soi indispensable à l’exercice de leur métier. Les vocations se révèlent à nouveau en séances : la charge de travail et l’absentéisme les ont souvent étouffées.

Des soignants plus résilients et matures dans leurs accompagnements

Enfin, l’analyse des pratiques professionnelles permet de traiter de nombreux sujets de prévention résolution des Risques Psycho-Sociaux vers un développement personnel des soignants. Les thématiques abordées peuvent ainsi concerner :

  • La gestion du stress face à la double contrainte institutionnelle (charge vs manque de moyens, moins de temps passé auprès des résidents…).
  • La résolution des tensions au sein de l’équipe soignante et avec la direction de l’établissement.
  • Le développement de la posture professionnelle, la prise de recul et la gestion des émotions pour un meilleur accompagnement de la personne âgée dépendante.

Face à toutes ces vertus, quel gâchis, ce serait un gâchis de négliger les pratiques professionnelles en EHPAD.

Pour bien accompagner les résidents, il faut accompagner les professionnels et vous trouverez à ce sujet dans la boutique l’ebook : “L’analyse des pratiques professionnelles expliquée aux coachs”

(cc) Outilsducoach 2022, articles libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web. Pour en savoir plus merci de consulter les CGU.