APP, GEP, Codev, coaching collectif… comment s’y retrouver ?

L’Analyse des Pratiques Professionnelles (APP) dans le champs de la relation d’aide 

L’APP désigne une méthode de formation et de développement des compétences qui s’appuie sur l’analyse d’expériences professionnelles

Elle s’est développée et est utilisée dans le cadre des métiers de la relation d’aide : médecins, enseignants, travailleurs sociaux… Dans les fondements de la démarche, l’expérience est considérée comme source de création de savoir. Elle est issue du champ de la psychothérapie, et si elle permet la mise à distance de vécus douloureux, l’APP se distingue de la psychothérapie de groupe ou du groupe de parole.

  • Elle a trait à la pratique des professionnels et à leur identité professionnelle.
  • Elle fait travailler chaque professionnel sur son implication personnelle dans les situations difficiles qu’il rencontre.
  • Les matériaux renvoyant à l’histoire personnelle des participants n’ont en principe pas à être évoqués dans ces groupes.

Le groupe d’échange de paroles

Parfois confondu avec la supervision ou l’APP, le groupe de parole est un lieu à vocation thérapeutique, en groupe, pour soulager la souffrance psychique. A partir d’une thématique donnée, les participants sont invités à exprimer leurs ressentis sur le thème et à « verbaliser » leur souffrance.

Le groupe d’échange de pratiques

Le GEP est une notion polysémique qui a eu son heure de gloire lorsque le co-développement n’était pas encore développé. Il est souvent utilisé dans des  organisations qui veulent introduire le coaching collectif centré sur les échanges de pratiques managériales ou entre pairs. Il n’y a pas de structuration posée ou particulière.

 Le coaching collectif

Pour préciser ce qu’est ce type d’accompagnement de groupe, on pourrait transférer le coaching individuel au coaching d’un groupe :

  • L’animateur est un coach.
  • Le collectif peut être un groupe de « pairs » d’une même entreprise ou entre plusieurs (inter-entreprises).
  • Ce groupe définit des objectifs communs et déclinés individuellement : par exemple, ancrer les apprentissages d’une formation au management.
  • Le coach utilise des techniques de coaching individuel et collectif (clarification de l’objectif, état présent, état désiré, moyens, freins et obstacles et plan d’action).
  • Ici, les interactions principales se situent entre le coach et chaque membre du groupe alors qu’en APP ou en Codev, c’est l’ensemble du groupe qui est en interaction.

Le codev

Payette et Champagne, deux professeurs québécois, ont conçu le codéveloppement en s’appuyant très fortement sur la démarche d’Analyse des Pratiques Professionnelles. Le groupe de co-développement professionnel est une approche de formation qui mise sur le groupe et sur les interactions entre les participants pour favoriser l’atteinte de l’objectif fondamental : améliorer la pratique professionnelle. Le groupe constitue une communauté d’apprentissage qui partage les mêmes buts et qui s’entend sur la méthode : étude attentive d’une situation vécue par un participant, partage de « savoirs » pratiques et de connaissances théoriques au besoin.

La supervision

Elle se distingue de l’APP, du GEP et du Codev, par le fait que l’intervenant n’est pas un animateur mais un superviseur. En ce sens, il est à la fois haut sur le cadre et le contenu. Sa posture est différente. Il est considéré comme « sachant » parmi son groupe de supervisés. C’est un professionnel qui connait le métier des supervisés (psychothérapeutes, psychanalystes, éducateurs spécialisés, infirmiers, coachs etc.).

Vous pouvez vous procurer dans la boutique l’e-book : “L’analyse des pratiques professionnelles expliquée aux coachs”.20

(cc) Outilsducoach 2019, articles libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire