Accompagner le retour à l’emploi à la rentrée

emploi

700 000 jeunes arrivent sur le marché de l’emploi à la rentrée

A la rentrée, plus de 700 000 jeunes vont arriver sur le marché du travail, c’est l’un des dossiers prioritaires pour le nouveau gouvernement.

Pour soutenir l’emploi des jeunes, le gouvernement incite les chefs d’entreprise à conserver ou à prendre un apprenti : une aide de 5 000 euros leur sera octroyée s’ils embauchent un apprenti mineur, 8 000 euros s’il est majeur. L’objectif, c’est le zéro coût pour l’entreprise.

Il est question de garantie jeunes, de renforcer les dispositifs d’accompagnement et les effectifs de Pôle emploi. Le problème est que près d’un demandeur d’emploi sur deux se révèle n’être peu ou absolument pas confiant quant à la perspective d’un retour à l’emploi à la rentrée.  Alors comment aider jeunes et chercheurs d’emploi dans leur recherche ?

Quels sont les secteurs qui embauchent ?

D’abord en faisant le point sur les secteurs qui embauchent et sont en recherche « de bras » afin de ne pas désespérer le chercheur. Santé, Agriculture, Agro-alimentaire, Transports, Logistique, Aide à domicile, Énergie, Télécommunications recrutent et vous trouverez toutes les annonces sur le site https://www.mobilisationemploi.gouv.fr/#/accueil.

Quelles nouveautés dans la recherche d’emploi ?

En faisant un bilan de compétences approfondies avec son client sans négliger la revalorisation des métiers manuels que notre société a tendance à « ringardiser » face aux métiers intellectuels portés aux nues alors qu’ils peuvent se révéler pauvres et déresponsabilisants*.

Puis en priorisant les actions à mettre en place. Contrairement, à ce qu’on croit, et malgré tous les sites qui dispensent des conseils en matière de CV ; celui-ci est rarement performant. Avec la multiplication des candidatures, une adaptation s’impose :

  • CV sur une page
  • Avec les bons mots clés
  • Bien décrire le périmètre de responsabilités en y incluant des éléments concrets et chiffrés
  • Pour les langues, il vaut mieux mentionner la participation régulière à des réunions en anglais que d’indiquer anglais courant.
  • Identifier les éléments différenciants qui retiendront l’attention des recruteurs
  • Les mettre dans le titre du CV sous le titre

Ensuite, autre piste incontournable : le réseau, qu’il soit familial ou professionnel on veillera à bien faire la liste de ses réseaux :

  • sites d’emploi,
  • forums,
  • Réseaux sociaux, d’anciens, professionnels, amicaux, entourage…

Chacun sait que la recherche d’emploi est un vrai travail et pour bien faire le suivi de sa recherche, le coach induira par le questionnement à son client à réaliser un document de suivi reprenant la date d’expédition de la candidature, le modèle de CV envoyé, le nom de l’interlocuteur, quelques éléments clés sur l’entreprise et les coordonnées (email, téléphone, adresse…).

Pour accompagner les jeunes et les demandeurs d’emploi, vous pouvez vous procurer dans la boutique le pack : Je me spécialise dans le coaching de carrière.

  • Lire à ce sujet un ouvrage de réflexions philosophiques et humoristiques sur le travail : Eloge du carburateur de Mattthew B. Crawford

(cc) Outilsducoach 2020, articles libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

 
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire