Technique d’identification des peurs intérieures – TIPI 

Quand les émotions se bloquent

Nous sommes tous dotés d’une fonction autonome de régulation émotionnelle… mais parfois cette régulation ne se fait pas : le mécanisme est bloqué. Ces blocages concernent en fait toutes nos difficultés émotionnelles récurrentes, celles qui s’invitent dans notre quotidien à la moindre occasion : nos peurs, nos angoisses, nos phobies, nos anxiétés, nos stress, nos agacements, nos violences, nos inhibitions…

mes idéesQu’il s’agisse d’un grave accident automobile ou d’une rupture affective douloureuse, même si les jours, les semaines, les mois suivants sont difficiles, le traumatisme se résorbe peu à peu, et, alors que nous pensions cela impossible, un jour, nous reconduisons avec insouciance et nous aimons avec bonheur une autre personne. Mais pour certaines personnes, cette régulation ne se fait pas. Le mécanisme est bloqué et, dans la plupart des cas, la perturbation empire avec le temps !

Luc Nicon, au cours de ses recherches sur les difficultés d’apprentissage, a identifié une capacité naturelle qui est à notre disposition pour revivre sensoriellement l’origine de chacun de nos blocages émotionnels pour les réguler définitivement.

Tipi permet de revivre sensoriellement l’origine de nos blocages émotionnels

  • Il y a 600 professionnels Tipi dans le monde et 10000 séances sont réalisées par an.
  • En France 350 professionnels sont formés à la démarche.
  • Chaque séance est enregistrée et mise sur un wiki.
  • Une séance dure de 6 à 12 minutes. Le processus doit se faire à un instant T.

L’émotion est un ensemble de sensations physiques

Une émotion se manifeste par un ensemble de « sensations physiques » ressenti dans notre corps. Ces manifestations sont concrètes et descriptibles : palpitations, nœud à l’estomac, bouffées de chaleur, picotements, etc.

Si notre corps réagit physiquement lorsque nous sommes confrontés à notre environnement, à nos pensées ou à nos souvenirs, alors nous éprouvons une émotion. Et si les manifestations physiques que nous ressentons sont désagréables, l’émotion l’est également.

Si nous sommes tendus, stressés, angoissés, inhibés, bloqués, c’est parce que notre corps, en réagissant à une stimulation de notre mémoire, produit des sensations physiques indésirables qui ne nous permettent plus d’agir normalement. Ces sensations désagréables sont donc inévitablement en nous. La plupart sont des tensions musculaires et sont aisément repérables pour peu que nous leur portions attention.

Quand utiliser TIPI ?

  • Si vous avez peur
  • Si vous vous sentez bloqué
  • Si vous paniquez
  • Si vous vous mettez en colère pour rien
  • Si vous n’avez plus d’envies

La méthode Auto Tipi en 6 points

Elle permet d’entrer en contact avec les sensations physiques qui se manifestent dans notre corps lorsque nous éprouvons une émotion désagréable et de se laisser porter par ces sensations jusqu’à ce qu’un bien-être qui s’installe spontanément et durablement.

  1. Je ressens une émotion désagréable
  2. Je ferme les yeux
  3. Je porte mon attention sur les sensations physiques présentes dans mon corps
  4. Je laisse les sensations évoluées d’elles-mêmes
  5. Je laisse faire sans contrôle et sans à priori
  6. Jusqu’à l’apaisement

Il faut partir d’une émotion désagréable au moment où on l’a ressent.

L’objectif n’est pas de perdre l’émotion mais de la ressentir de façon plus sereine.

Cette méthode peut aider quelqu’un à se libérer de ses émotions négatives.

Le moment où on a le plus de perte de connaissances dans sa vie, c’est dans le ventre de la maman et cela pourra générer des angoisses par la suite.

Détails du processus auto Tipi

  • Il faut vouloir le faire. Si on n’y croit pas on ne le fait pas.
  • La réaction se passe dans le corps en 10 secondes.
  • Il faut la traiter juste au moment du ressenti
  • Il faut être en sécurité pour sortir de la situation mais si le praticien est angoissé devant un client il ne peux pas le faire et doit se mettre à l’écart immédiatement dans les 10 secondes
  • Le processus complet ne dure jamais plus de 3 minutes : en moyenne 2min40.
  • Ressentir une seule sensation suffit. Si on en a plusieurs on décrit la sensation le plus forte, pas la peine de décrire 10 sensations.
  • Il faut avoir confiance dans les ressentis de son corps

En cas de perturbation émotionnelle, on ressent 2 à 3 sensations.

Quand on est en inhibition, on ne ressent rien

En cas de procrastination, si on fait Tipi, on désactive la peur car souvent il y a une peur derrière la procrastination.

On laisse évoluer la solution c’est-à-dire, qu’on ne prend pas le contrôle sur la sensation.

« Là où on focalise la conscience se focalise l’énergie. »

Il  ne faut pas respirer plus ou décélérer sa respiration, il faut laisser faire la respiration car on respire tout seul normalement. Pendant le processus, il peut passer des images extrêmement désagréables.

Si le processus dure plus de 2 minutes 40, c’est qu’on est trop concentré. On peut écouter les sons extérieurs et ressentir à l’intérieur.